Sélectionner une page

Auteur : Catherine Guigon

Résumé : Multimillionnaire, le jeune Max Lebaudy est connu du Tout-Paris de la Belle Époque pour ses frasques et ses dépenses somptuaires qui lui valent le surnom mi-affectueux, mi-moqueur de « Petit sucrier », en référence à son père, richissime propriétaire des sucreries Lebaudy. L’argent lui brûle les doigts. Il en use pour de bonnes causes, mais entretient également une bande d’aigrefins qui vit sans scrupule à ses dépens. La presse mondaine, elle, surveille et commente ses moindres faits et gestes et parmi les journalistes du temps, la célèbre Séverine devient sa pire ennemie. Elle ne lui accordera aucun répit, aucune excuse.

Avis : le Maudit de la belle époque, véritable chronique de la belle époque, s’empare d’un fait divers le cas « Max Lebaudy ». A travers la chute d’un millionnaire, elle révèle les coulisses d’un monde impitoyable.